La musique au-delà des notes, à paraître septembre 2019 aux PUR (Presse Universitaires de Rennes). Préface et  postface: Jean-Jacques Nattiez.

 

 

Inventer, jouer, écouter de la musique : voilà le sujet de ce livre. Il ne s’agit pas de considérer la musique comme un corpus de partitions, avec leur écriture, leur solfège, leurs règles, mais comme un ensemble de conduites humaines caractérisées par ces trois verbes.

 

Composer suppose de trouver et développer une « idée musicale », c’est-à-dire une singularité sonore, entendue ou imaginée, qui donne envie de la répéter en la variant. C’est ce que fait, à sa manière, un enfant de un an dans ses explorations sonores. Dans le jeu instrumental, la relation sensorimotrice avec l’instrument engendre un faisceau de dimensions symboliques qu’on appelle l’expression. Ce renvoi correspond terme à terme à l’évolution du sensorimoteur au symbolique chez le jeune enfant. Là encore, une voie royale s’ouvre à la pédagogie musicale.

 

Analyser la musique au-delà des notes soulève des problèmes de méthodes qui font débat au sein de la musicologie. La controverse, nécessaire à la recherche, est engagée ici entre François Delalande et Jean-Jacques Nattiez, éminent représentant de la musicologie générale.

 

Les essais réunis ici sont le résultat d’années de recherches empiriques fondées sur l’observation et l’enquête. Ils ont ouvert la voie aux travaux les plus actuels sur les processus de création, sur le geste musical, sur l’écoute, qui ont des répercussions pour l’analyse comme pour la pédagogie.

 

François Delalande, en qualité de directeur de recherche au Groupe de Recherches Musicales de l’INA a mené des travaux sur l’analyse des musiques électroacoustiques et sur les conduites musicales de l’adulte comme de l’enfant. Familier d’une musique sans notes, conçue dans une attitude concrète, il occupe une place originale dans le champ de la musicologie, aussi bien pour aborder l’analyse que la création musicale enfantine, dont il est un spécialiste reconnu en Europe et Amérique.

 

 

 

 

 

 

 

Table

 

 

 

 

 

Préface : la contribution de François Delalande à la musicologie générale, par Jean-Jacques Nattiez

 

 

 

Introduction : au-delà des notes

 

A la recherche d’une méthode

 

Espoirs et déboires de l’analyse morphologique

Pratiques sociales et délimitation de l’objet : la première tripartition

 

Prémisses d’une théorie de l’analyse

 

            Délimiter l’objet : enquête externe préliminaire

Pourquoi « objet » ? L’objet matériel.

            Analyser l’objet « en soi » ?

Le champ spécifique de l’analyse musicale

            Le bipôle objet/conduite, objectif de l’analyse musicale

            Établir les pertinences : enquête externe ou validation

 

 

 

I Les Conduites Musicales

 

 

 

Inventer

 

 

 

1 - Eléments d’analyse de la stratégie de composition

 

            Du  « plan de réalisation » à la « stratégie de composition »

            Les niveaux de décision ou la dialectique régularité/singularité

            Les attitudes poïétiques ou l’axe trouvaille /travail

            Les stratégies de composition

            Retour sur la singularité

            Précisions terminologiques

 

 

2 - L’idée musicale, chez le compositeur et le jeune enfant

 

Qu’est-ce-que l'idée musicale ? 

            Moment de l'œuvre ou moment de la création ?

            L'idée musicale est-elle ou non sonore ?

 

Genèse de l'idée musicale dans l'invention enfantine

            Les réactions circulaires

            La maîtrise de la forme

 

 

 

Jouer

 

 

 

3 - La gestique de Gould, éléments pour une sémiologie du geste musical     
            Problématique du geste musical

            Que mime la main gauche ?

            L'interprétation comme conduite

            Les types gestuels

            Geste et écriture, geste et jeu pianistique

            Interprétation sémiologique des types gestuels

            La combinaison des types

            Conduite et signification

 

4 - Le geste musical, du sensori-moteur au symbolique

 

Fondement sensori-moteur de l’acte musical

            Schèmes moteurs et « modes de jeu »

            « Toucher » l'instrument, une conduite sensori-motrice

            Assimilation et accommodation dans le geste de l'interprète

            Le jeu d'exercice

 

La symbolisation du geste du musicien

            Quand les sensations kinesthésiques se communiquent par la                        musique

            La généralisation imaginaire du geste effecteur : le « caractère » d'une exécution 

            Autonomie du geste évoqué

         Les « gestes d'accompagnement », ou le contrôle moteur de       l'imaginaire expressif

            Le geste représente la musique 

            La musique représente le geste ?

 

Aspects symboliques de conduites sonores de l’enfant

 

            Le bruitage, ou le souci de réalisme acoustique 

            Le plaisir de crier

            Fusion du son et du geste dans les conduites expressives simulées

            Symbolismes cinématique et kinesthésique

            Post-scriptum pédagogique

 

        

 

 

Ecouter

 

 

 

5 - « La terrasse des audiences du clair de lune » : essai d'analyse esthésique

 

Méthode

 

            L'analyse esthésique 

            Conduites actuelles/conduites-types

            Procédure 

Limites

 

De la conduite à l'objet

 

            L'écoute taxinomique

            La figurativisation

            L'écoute empathique du matériau

            Trois constructions de la forme

            Points de vue complémentaires

 

La composition des  écoutes-types dans l'écoute actuelle

 

 

 

6 - L'espace selon trois types d'écoute : « Sommeil » de Pierre Henry

 

            Organisation de l'espace selon l'écoute taxinomique

            Organisation de l'espace selon l'écoute empathique

            Organisation de l'espace selon la figurativisation

            La représentation de l'espace : forme ou signification ?

 

Annexe : un exemple de réponse émotionnelle

 

 

 

II- Questions d’analyse

 

 

 

7-      Signification et conduites : la production de sens dans l'interprétation et l'écoute

 

            Le jeu instrumental

            L'écoute 

            Synthèse

 

     

8-      L'analyse musicale en question

 

            La seconde tripartition 

            Une distribution fâcheuse 

            Le cas de l’analyse esthésique de la musique écrite

            Quand et comment la seconde tripartition ?

            Discussion sur les limites et le champ d’application d’une « analyse du niveau neutre »

            Les procédures neutres d’analyse des conduites et des objets

            Epistémologie

            Vers une scientificité de l’analyse

 

 

 

Postface : Pour une musicologie œcuménique, par Jean-Jacques Nattiez

En vue d’un débat serein 

Les six situations analytiques tirées de la tripartition

Nécessité de l’enquête externe préliminaire 

           La tripartition comme cadre pour l’analyse des analyses

              Légitimité de la première situation analytique : l’analyse des seules               structures immanentes

              Par où commencer ?

               L’analyse poïétique

              Poïétique de l’interprétation

           L’analyse esthésique

 

Un bilan

 

 

 

Remerciements ……………………………………………………………

 

Origine et histoire des textes………………………………

 

Table des figures…………………………

 

Références bibliographiques……………………………      

 

Index des noms de personnes…………………………………

 

Table des matières